Cigarette électronique et langue qui piquent ?

125

La cigarette électronique est une excellente alternative à la cigarette traditionnelle. Cependant, la transition n’est pas toujours facile. Il peut arriver de ressentir une sensation de brulure dans la gorge ou de langue qui pique. Toutefois, il s’agit d’une expérience qui peut être facilement évitée si vous êtes au courant de toutes les informations concernant le sujet.

Gratouillis, picotements, il n’y a rien d’anormal

Il y a un raisonnement très simple à ce phénomène de langue qui pique. En effet, la nicotine qui se retrouve dans un e-liquide a souvent tendance à provoquer des irritations au niveau de la bouche. Lorsqu’elle est pulvérisée dans l’air, la nicotine se pose dans la cavité buccale ce qui provoque ensuite une contraction du larynx. Cette dernière est ce que l’on appelle souvent hit. Ce hit est grandement recherché par les fumeurs de cigarette électronique lorsqu’il s’agit de leur première fois.

Lire également : Les dates importantes de la Révolution française

Puisque cette sensation participe en effet, à leur satisfaction quand ils abandonnent la cigarette de tabac au modèle électronique. En principe, si ce picotement sur la langue vous paraît suffisamment important, il faudra ainsi rabaisser la dose de nicotine dans l’e-liquide.

Une autre solution est de changer le contenu que vous utiliser dans votre cigarette électronique. De plus, les sels de nicotine peuvent être aussi un bon atout pour réduire l’effet de picotement ou de gratouillis que vous avez dans la gorge. Ils proposent par ailleurs, un grand avantage pour les personnes beaucoup trop sensibles ce phénomène de langue qui pique. Les e-liquides dotés de sels de nicotine font moins tousser et sont principalement très doux.

A voir aussi : 4 villes incontournables de l'Est américain

Un désagrément fréquent chez les novices

L’adoption d’une vapoteuse ou la transition d’un fumeur de tabac vers le vapotage répond généralement à un besoin d’expérimentation à une alternative divertissante et efficace à la cigarette. Dans cette optique, un fumeur s’est déjà familiarisé avec la cigarette traditionnelle, n’aura aucune envie de se réfugier dans un appareil qui à chaque inspiration lui fait des piques dans la langue.

Par ailleurs, la plupart des vapoteurs qui abandonnent la cigarette électronique au cours des premiers jours d’essai étaient confrontés à ce genre de problème déstabilisant. C’est aussi le cas avec des hits agressifs ou des vapeurs anormalement très chaudes qui piquent dans la gorge. Toutefois, cette marge s’est beaucoup plus réduite depuis l’arrivée des kits-starters (équipements conçus et préconfigurés pour atténuer l’expérience d’un primovapoteur) dans le commerce.

Cela empêche en quelque sorte seulement les problèmes liés au manque d’habitude de la part des consommateurs. Toutefois, côté constructeur, les inventions ne cessent d’exposer les vapoteurs à des sensations de piques, de gratouillis ou de brûlures, surtout les plus débutants. Aussi, le manque d’information sur certaines valeurs et notions des vapoteurs les exposent à faire le mauvais choix, ce qui les amène à ressentir maintenant des picotements dérangeants.

En résumé, la sensation de brulure dans la gorge ou encore celle de la langue qui pique sont des évènements tout à fait normaux qui sont souvent dérangeants pour les novices. Cependant, ces sensations peuvent être évitées.

Comment obtenir un goût agréable lors du vapotage ?

Comme nous venons de vous l’indiquer, les sensations désagréables sont notamment courant chez les novices en e-cigarette. Également, pour se mettre à la cigarette électronique de la meilleure manière il est capital de comprendre l’importance de certains éléments de votre e-cigarette. En effet, le clearomiseur est un des éléments de la e-cigarette qui permet d’obtenir un goût et une sensation de vapotage agréable. Ainsi, il est important de bien le choisir (les modèles de Innokin sont sans risque).

Le clearomiseur est en effet une pièce centrale : il est composé du réservoir, d’une mèche et d’une résistance. S’agissant du réservoir, c’est lui qui accueillir le e-liquide. Ce dernier doit être également choisi avec attention dont les 3 critères principaux à prendre en compte sont le taux de nicotine, la saveur et la composition. S’agissant de la mèche, elle peut être composée elle-même de matériaux divers et permet en partie la vaporisation du e-liquide. Enfin, s’agissant de la résistance, elle permet de faire chauffer le e-liquide. Ainsi, il est possible de changer la résistance de sa cigarette électronique s’il y a un problème de sur-vaporisation ou, au contraire, de sous-vaporisation.

Dans quel cas changer sa résistance ?

Plusieurs symptômes permettent d’indiquer qu’une résistance doit être changée. En effet, tout d’abord, si vous remarquez que la quantité de vapeur créée a diminué, il peut s’agir d’un signe témoignant d’un problème de résistance. Aussi, lorsque la saveur du e-liquide se fait moins ressentir, la résistance peut être la cause. Il faut également indiquer que lorsque vous changez la résistance, il faut prendre en compte la puissance de celle-ci pour qu’elle soit compatible avec le reste de la e-cigarette. Ainsi, dès lors que l’expérience de vapotage devient désagréable, n’hésitez pas à commencer par changer sa résistance.