Quel Consuel choisir ?

31

ilEn France, des études officielles ont révélé qu’au moins 7 millions de logements représentent des risques électriques. Heureusement, il existe une institution de renommée en matière de contrôle de conformité des installations de ce type. Afin de remédier aux éventuels incidents électriques, le « Consuel », anagramme de Comité National pour la Sécurité des Usagers de l’Electricité doit vous délivrer un certificat. Ce certificat Consuel est un document délivré par le Consuel qui vous permet d’attester de la sécurité d’une installation électrique et d’assurer sa conformité à la norme. Dans cet article, vous en saurez un peu plus sur le Consuel.

Quelques notions pour choisir votre Consuel

Il y a 4 types de Consuel qui correspondent chacun à un formulaire Cerfa différent. En effet, différentes couleurs sont attribuées à chaque attestation de conformité électrique pour permettre de les différencier. Ainsi, il vous sera plus facile de pouvoir les distinguer en fonction des différents types de demandes et situations.

A lire également : Pourquoi opter pour un appartement meublé ?

Pour l’attestation jaune, l’installation correspond à une installation à usage domestique. Elle est plus utilisée pour garantir la conformité des logements neufs ou rénovés des particuliers. L’attestation bleue pour sa part est adaptée à une installation qui est vouée à produire de l’énergie (panneaux photovoltaïques, éolienne…) sans la stocker. Optez pour l’attestation violette dans le cas d’une installation qui produit de l’électricité et la stocke. Enfin, l’attestation verte correspond à une installation qui n’est pas vouée à un usage domestique. Par exemple, une plateforme qui accueille des travailleurs ou public, pour le représentant d’un syndic.

Quand faut-il établir une demande d’attestation Consuel ?

L’attestation de conformité est obtenue au même moment que le raccordement à l’électricité. La demande de visa Consuel doit être établie 3 semaines avant la date de raccordement électrique avec le gestionnaire de la commune ou Enedis. L’attestation doit être validée au préalable par le Consuel pour permettre au gestionnaire du réseau d’intervenir et de raccorder le logement. Ainsi, il faut anticiper sur la demande en l’établissant tôt. Cependant, le Consuel ne pourra vous fournir d’attestation si les travaux intérieurs d’électricité ne sont pas terminés. Veuillez prendre en considération ce paramètre au moment de la demande. Ce qui vous permet de programmer la visite à une date ou les travaux d’installation électrique sont déjà achevés. En général, c’est la personne qui est en charge des travaux et l’électricien qui remplissent la demande. Ils savent concrètement quand et comment la demande doit être faite.

A voir aussi : Glamping : tout savoir sur ce type d’hébergement touristique 

Si le particulier effectue les travaux lui-même sans l’aide d’un professionnel, il lui revient la responsabilité de faire la demande en ligne (3 semaines avant le raccordement). Sachez qu’acheter son formulaire d’attention Consuel trop tôt est une mauvaise idée. Les formulaires ont une période de validité de 1 an à compter de la date à laquelle ils ont été délivrés par le Consuel. Ainsi, l’acheter tôt pourrait obliger le ménage à en racheter un autre plus tard.

Qui peut demander un certificat d’attestation Consuel ?

Idéalement, c’est la personne responsable de la réalisation des travaux qui peut faire la demande et remplir le formulaire Consuel. Si vous optez pour un électricien professionnel, c’est une bonne idée car il :

  • lui incombe de réaliser le chantier de mise en conformité e votre installation électrique dans les règles et normes en vigueur.
  • se chargera d’effectuer les démarches nécessaires pour obtenir l’attestation Consuel (à vérifier au niveau du professionnel avant la signature du devis)
  • prendra aussi en charge d’abord les frais d’achat du formulaire qu’il doit reporter sur la facture finale.

Dans ce contexte, il n’y a pas forcément un contrôle d’inspection réalisé par un technicien Consuel. Le professionnel va juste signer la déclaration de conformité pour engager la responsabilité de l’électricien auprès de l’institution. Cependant si vous décidez vous-même de réaliser l’installation ou la rénovation de votre installation électrique, vous devez établir la demande en votre propre nom. Dans ce cas, vous devez faire attention, car votre responsabilité est engagée vis-à-vis de l’institution. Une telle action n’est recommandée qu’aux personnes disposant des connaissances très solide en électricité et au fait des normes de sécurité actuelles.