Vélo électrique : définition, fonctionnement, avantages, inconvénients

7

Cherchez-vous un vélo n’exigeant pas trop d’effort de votre part ? Le vélo électrique est alors une meilleure solution pour vous. Mais qu’est qu’un vélo électrique ? Comment fonctionne-t-il ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Afin de répondre à vos questions, nous vous invitons à suivre cet article !

Qu’est-ce qu’un vélo électrique et comment fonctionne-t-il ?

Un vélo électrique ou Vélo à Assistance Electrique (VAE), est un vélo classique (VTC, VTT, ville, route) additionné d’une batterie, d’une console de contrôle ainsi que d’un petit moteur électrique. Ces 3 éléments favorisent l’assistance du cycliste dans ses efforts. Ainsi, il peut pédaler facilement et franchir des côtes ou explorer des distances.

A voir aussi : Quel bijou pour une femme de 30 ans ?

Le moteur est intégré dans le boîtier du pédalier ou au moyeu de la roue. Quant à la batterie, elle se localise sur le porte-bagages, sur la barre transversale ou sous la selle. Elle est rechargeable sur le secteur, sur les bornes mises à disposition en ville ou chez soi.

Le fonctionnement du VAE est très simple. Lorsque le cycliste pédale, le moteur fonctionne automatiquement. S’il freine ou arrête de pédaler, le moteur se coupe. En outre, quelques vélos proposent une assistance au démarrage. Celle-ci est bornée à certains kilomètres à l’heure (5 ou 6 km/h en général).

A lire également : Quelle île des Canaries est la plus chaude en décembre ?

Par ailleurs, le VAE doit se limiter à une puissance moteur de 250 W et d’une vitesse maximum de 25 km/h. Cela est imposé par la réglementation française. Quelques vélos électriques, dits speed-bikes, ne sont pas bridés. Cependant, il est interdit de les utiliser sur le territoire français, sauf s’ils respectent la réglementation propre aux cyclomoteurs.

Les avantages du VAE

Le VAE présente différents avantages :

·         Economique : Si l’on compare les coûts d’entretien et de recharge de la batterie d’un vélo avec les frais de déplacements en scooter ou en voiture, ceux-ci sont moins chers. Pour la recharge de la batterie et l’entretien d’un vélo, il faut prévoir une vingtaine d’euros mensuels.

·         Pratique et confortable : Sans transpirer et en évitant les bouchons, on peut monter facilement les côtes, se rendre au travail, transporter un enfant ou des courses et rouler avec un VAE même s’il y a un vent. Celui-ci offre des sensations agréables.

·         Ecologique : le VAE n’est ni bruyant, ni polluant.

·         Bon pour la santé : En contrôlant ses efforts, on peut prendre l’air, se dépenser et faire du vélo.

·         Un entretien facile et peu coûteux : le vélo a besoin d’un entretien à l’instar d’un vélo classique.

·         Pas de contraintes administratives : Un VAE n’a pas besoin de contrôle technique, de permis ou d’immatriculation. Tout comme pour le vélo classique, le port du casque est conseillé pour la sécurité.

Les inconvénients du VAE

Malgré ses avantages, le VAE présente aussi quelques inconvénients :

·         Un investissement de base conséquent : Un investissement de départ relativement lourd est sollicité par l’achat du vélo électrique. Le coût d’un meilleur VAE oscille entre 1500 et 3000€. Cependant, on peut en trouver un VAE à 500€.

·         Un poids non négligeable : Par rapport à un vélo classique, la majorité des vélos électriques pèsent lourds. Il pèse en moyenne 17 à 25kg. Les vélos les plus légers commencent à 9kg et les plus lourds peuvent peser jusqu’à 30 kg.