Comment savoir si un homme est porteur du papillomavirus ?

9
VPH

Le papillomavirus ou le PHV regroupe plusieurs souches différentes. Certaines d’entre elles engendrent des infections de la peau ou des muqueuses. D’autres par contre, sont à l’origine des cancers et des verrues génitales. Responsable de milliers de morts, cet agent pathogène semble asymptomatique. Les porteurs le transmettent sans s’en rendre compte. Comment savoir si vous en êtes un ?

Apparition des condylomes

Les condylomes sont des verrues génitales sexuellement transmissibles. Ils sont engendrés par le VPH et constituent un symptôme d’infection à faible risque de cancer. Leurs manifestations s’effectuent après plusieurs mois sur la peau ou sur la verge.

A découvrir également : Comment travailler dans un zoo sans diplôme ?

Sur la peau

Les condylomes sont généralement instables. Ils peuvent disparaître sans traitement, mais refont surface après plusieurs années. Ils sont difficiles à identifier. Vous pouvez remarquer qu’ils ressemblent à des crêtes de coq.

Ils peuvent être plats et avoir une couleur rose ou grisâtre. Ils provoquent également des démangeaisons. Pour éviter toute confusion, rendez-vous chez votre médecin pour vous assurer de l’origine des picotements ou des irritations. Celles-ci peuvent être la cause d’une allergie alimentaire ou hygiénique.

A lire aussi : Où acheter du cannabidiol à Marseille ?

Sur la verge

Les condylomes sont parfois présents sur l’organe génital masculin. Vous pouvez les constater au niveau depuis votre pénis jusqu’au gland. Ils affectent les testicules ou la région anale. Vous pouvez aussi les voir sur le haut de vos cuisses.

Par ailleurs, les saignements au cours des rapports sexuels peuvent constituer des symptômes de l’apparition des condylomes. Pour un début, cela pourrait paraître normal à vos yeux. Par contre, lorsque vous remarquez une répétition anormale de l’écoulement du sang, effectuez un dépistage pour vous en assurer.

Apparition de bosses bucco-respiratoires

De nouvelles études démontrent que l’apparition des bosses au niveau de la bouche et de la gorge est due au VPH. En effet, au cours des rapports sexuels, la fellation et le cunnilingus constituent des actes de préliminaires. Ces derniers sont une voie d’incubation du papillomavirus.

Les symptômes se manifestent par la présence de :

  • lésions au niveau de la cavité buccale ;
  • taches rouges ou blanchâtres sur la langue ;
  • bosse sous la mâchoire du bas.

Vous éprouverez parfois des difficultés à mastiquer vos aliments. Votre voix changera anormalement, parce que l’air peine à sortir pour faciliter votre expression.

Les cancers

Certains cancers peuvent parfois permettre de déterminer que vous êtes porteur du papillomavirus. Les professionnels les considèrent comme les symptômes à risque élevé.

Cancer de la verge

Bien qu’il soit rare, le cancer de la verge connaît depuis quelques années une nette augmentation. Aujourd’hui, 10 sur 100 000 personnes sont atteintes de cette maladie. Si vous êtes une victime de ces gênes, votre organe génital changera d’apparence. Vous saignerez au niveau du prépuce et vous présentez des difficultés à uriner.

Ces signaux d’alerte peuvent être parfois dangereux et nécessitent que vous en discutiez avec un médecin. Ce dernier vérifiera si votre problème est lié au papillomavirus ou un autre dysfonctionnement de l’organisme.

Cancer anal

Lorsque vous êtes porteur du VPH, vous pouvez souffrir d’un cancer anal. Vous pouvez présenter un écoulement malodorant de mucus et observer un gonflement au niveau de la région anale. Notez qu’il ne s’agit pas des hémorroïdes. Ce sont les cellules de la peau recouvrant la surface de l’anus qui sont impactées.