Qui a inventé les panneaux de signalisation ?

12
panneaux de signalisation

Les panneaux de signalisation sont placés sur les bords des routes et ont plusieurs fonctions. Ils portent des inscriptions qui renseignent les usagers sur d’éventuels dangers ou la voie à suivre pour se rendre dans une ville. Ces signalisations ont évolué avec le temps. Quelle est l’histoire des panneaux de signalisation et qui les a inventés ?

Les premières installations de signalisation à Rome

Les premiers équipements conçus pour informer les usagers de l’état des routes ont été imaginés à Rome. Ils sont appelés bornes romaines ou bornes milliaires et dataient de l’époque où Rome était encore un Empire.

A découvrir également : Quelle est la marque de voiture la plus fiable ?

L’idée est née durant le règne de l’Empereur Jules Cesar qui a pris l’initiative en son temps de construire des routes praticables. Afin de permettre aux citoyens de bien s’orienter sur les fameuses voies, les Romains ont créé des bornes en pierres portant des inscriptions.

Les bonnes milliaires renseignaient, grâce aux grands caractères qui y étaient inscrits, la distance séparant une ville d’une autre. Elles portaient également le nom et les titres de l’Empereur et informaient si les routes étaient en travaux.

A lire en complément : Comment négocier une voiture chez un concessionnaire ?

Les bornes royales du XVIe siècle et les panneaux de distance du XVIIe siècle en France

Après l’installation des bornes à Rome des années avant Jésus-Christ, le roi Louis XV en a également fait ériger en France dès l’an 1745. Contrairement aux bornes romaines, celles françaises étaient hautes, décorées de fleur de lys et étaient uniquement placées sur les routes royales.

On les retrouvait à chaque 2 km environ et elles arboraient toutes un numéro qui évoluait selon leur point d’origine. Après cette époque, sont nés en France au XVIIe siècle, les panneaux de distance installés sur presque toutes les routes.

Cette idée est venue des autorités françaises qui se servaient de la distance renseignée par les panneaux pour calculer le salaire des postiers. Ces agents publics étaient en effet payés selon la longueur qu’ils parcouraient dans l’exercice de leur fonction.

La création des panneaux de danger par des organisations britanniques de cyclisme

Les équipements de signalisation évoluent et les inscriptions qui étaient portées sur des pierres sont maintenant reproduites sur des panneaux en fonte. Cependant, dans la plupart des pays, les signalisations se contentaient de renseigner la distance entre deux villes ainsi que les noms de celles-ci.

Ce n’est qu’au début des années 1880 que trois organisations britanniques de cyclisme s’associèrent pour ériger des panneaux de danger. L’objectif était de mettre en garde les touristes faisant du cyclisme et toute autre personne ne connaissant pas bien les routes destinées à l’activité.

Avant la création de ces panneaux de danger, les premiers poteaux indicateurs avaient été posés en Grande-Bretagne en 1669. Il s’agit d’équipements de signalisation ayant plusieurs bras et indiquant les directions à suivre pour se rendre dans une ville.

La création des panneaux modernes actuels par une Association automobile en France

En 1902 en France, l’Association générale automobile fondée en 1895 crée les premiers équipements de signalisation à symboles que vous voyez aujourd’hui. Les acteurs principaux de cette innovation étaient les fabricants de pneus Michelin et Dunlop.

Ils se sont inspirés de la signalisation maritime qui se basait sur des symboles au lieu de textes. Quelques années plus tard, la convention internationale de Genève unifie sur le plan international quatre signaux ; ce nombre évoluera avec le temps.

Les panneaux de signalisation ont traversé des siècles et ont leur aspect actuel grâce à l’intervention de plusieurs personnes. Leur invention peut donc être attribuée à chacune d’elles.