Les étapes clés de la création d’un site internet

1258

A l’ère du digital, un site internet est devenu un outil incontournable pour se faire connaître. Afin de se distinguer du lot, une entreprise mettra en valeur son expertise et son savoir-faire sur le site internet. C’est également un moyen de rester en contact avec ses clients et ses futurs clients, via le formulaire de contact. Quelles sont les démarches à suivre pour créer son site web ?

A lire aussi : Comment regarder la TV sans abonnement ?

Faire le point sur son projet

Cette première étape est primordiale dans la création de site internet. En effet, elle permet de déterminer avec les précisions les raisons pour lesquelles le site sera créé. Vente en ligne, site vitrine, générateur de flux… La réponse déterminera le prix du site internet.

C’est également à cette étape qu’est décidé le modèle économique à adopter. Il s’agit de choisir entre les divers moyens pour gagner de l’argent et des clients via le site : abonnement, publicité, vente en ligne, demande de contact, partenariat.

Lire également : Présentation de HIX Chat : Le meilleur chatbot IA gratuit sans inscription

Quant à déterminer les cibles, cette étape permet de présenter les contenus du site. En effet, on ne s’adresse pas de la même manière aux seniors et aux juniors. La différence est également palpable pour la présentation d’une entreprise de la finance par exemple et une association. Déterminer les cibles permet alors de faciliter la mise en avant de la page et les mots-clés pour le référencement.

Dresser un cahier des charges

Rédiger un cahier des charges permet à tous les intervenants au projet d’avoir une même vision du résultat attendu. Codeurs, graphistes et référenceurs recevront chacun la liste des tâches à effectuer, mais aussi les contraintes du projet.

Pour optimiser la relation client/prestataire, il est impératif que ce cahier des charges soit compréhensible pour les deux parties :

  • La description du graphisme, qui détaille l’ensemble des idées graphiques et ergonomiques du site. Il s’agit entre autres des codes couleur, du logo, des animations…
  • La description des pages qui est l’ensemble des pages, des rubriques et des sous-rubriques, à présenter sous une courte description.
  • La description technique qui est la présentation de l’ensemble des fonctionnalités, hors pages (slider, formulaire de contact, module de recherche…).

Nom de domaine et hébergement

Le nom de domaine est un élément crucial pour la future audience. Il est alors important de l’optimiser. Pour la réservation, deux options s’offrent au client :

  • Prendre comme nom de domaine le nom de la société pour que les internautes puissent retrouver facilement l’entreprise sur Internet. Cette option est l’idéale pour un site de présentation ;
  • Prendre un nom de domaine identique à une recherche sur Google lié à l’activité. Cela permet de trouver facilement de nouveaux clients.

Bon à savoir : que faire si le nom de domaine est déjà pris ou n’est plus disponible ?

Il est possible d’essayer une autre orthographe dans le cas où le nom de domaine est déjà pris. En tenant plusieurs manières d’écrire, on finit toujours par trouver. Il est également possible de racheter le nom de domaine en démarchant son propriétaire. D’ailleurs, cette pratique est intéressante dans la mesure où plus un nom de domaine est ancien, plus Google lui fait confiance. Le rachat est alors un réel atout pour le référencement naturel du site.

Conception graphique

Il s’agit ici de créer l’identité visuelle du site internet. Élaborée par le web designer, ce processus matérialise l’attente graphique du client. C’est ainsi que l’équipe crée des maquettes graphiques via Photoshop, qui seront envoyées à l’intégrateur.

Cette étape est particulièrement délicate car l’équipe doit réussir à représenter physiquement les idées du client. Le travail doit à la fois répondre aux attentes du client que des internautes.

Développement

Ce n’est qu’à ce stade que les programmeurs du site entrent en jeu. Il faut savoir que le développement d’un site se fait en deux étapes :

  • Intégration HTML CSS : l’intégrateur web transforme les maquettes graphiques en page html, via des lignes de programmation en CSS (pour les coloris) et HTML (pour la structure des pages) pour créer un site internet. Les animations sur le site sont également créées à cette étape. C’est également le cas pour la structure du site, s’il sera responsive ou non.
  • Interaction avec la base de données lorsque le site a besoin de stocker des informations. Cette interaction se fait par le biais d’autres langages de développement (ASP ou PHP). A noter que cette partie n’est pas nécessaire pour les petits sites.

Optimisation pour les moteurs de recherche

Une fois le développement du site terminé, il faut procéder à son optimisation pour les moteurs de recherche. Effectivement, même si un site possède un design attrayant et une fonctionnalité impeccable, il ne servira à rien s’il n’est pas visible sur les pages de résultats des moteurs de recherche.

Analyse des mots-clés : Il est crucial de déterminer les mots-clés pertinents pour chaque page du site. Ces mots-clés sont ceux que les utilisateurs sont susceptibles d’utiliser lorsqu’ils recherchent des informations liées au contenu proposé par le site.

Optimisation on-page : Cette étape consiste à optimiser chaque élément de la page web (titres, balises méta-description, URL…) en utilisant judicieusement les mots-clés identifiés précédemment. Il faut faciliter l’indexation par les robots des moteurs de recherche.

Création de contenus pertinents : Les moteurs de recherche favorisent les sites qui offrent un contenu riche et pertinent. La création régulière d’articles intéressants ou l’intégration d’un blog peut contribuer grandement à améliorer le référencement naturel du site.

Gestion des liens entrants : Obtenir des liens provenant de sites externes réputés dans sa thématique permet d’accroître significativement la visibilité du site sur internet. Il est donc nécessaire de mettre en place une stratégie de netlinking efficace.

Optimisation des performances : La vitesse de chargement du site a un impact direct sur son classement dans les moteurs de recherche. Il faut veiller à optimiser les images, réduire le poids des fichiers et utiliser un hébergement performant pour garantir une expérience utilisateur fluide.

En suivant ces différentes étapes d’optimisation, il est possible d’améliorer considérablement la visibilité et le positionnement du site dans les résultats des moteurs de recherche. Il faut souligner que le référencement naturel est un travail continu qui nécessite un suivi régulier afin d’adapter les stratégies en fonction des évolutions algorithmiques des moteurs de recherche.

Test et mise en ligne du site

Après avoir achevé la phase de développement et d’optimisation du site, vient le moment tant attendu des tests et de la mise en ligne. Cette étape cruciale permet de vérifier que toutes les fonctionnalités sont opérationnelles et que le site s’affiche correctement sur différents navigateurs et appareils.

Avant toute chose, pensez à effectuer des tests exhaustifs pour vous assurer du bon fonctionnement du site. Les principales vérifications à effectuer incluent :

• La compatibilité avec différents navigateurs : Internet Explorer, Google Chrome, Mozilla Firefox, Safari … Il est primordial que le site soit compatible avec l’ensemble des navigateurs utilisés par les internautes afin d’offrir une expérience utilisateur uniforme quel que soit leur choix.

• L’affichage sur divers appareils : ordinateurs de bureau, smartphones, tablettes … Le responsive design doit être pris en compte pour garantir un affichage optimal sur tous les types d’écrans.

• La validation des formulaires : si le site comporte des formulaires (demande de contact, inscription à une newsletter …), il faut s’assurer qu’ils fonctionnent correctement en effectuant plusieurs tests pour éviter tout dysfonctionnement ou perte de données.

Une fois ces tests réalisés avec succès et toutes les éventuelles anomalies corrigées, il est temps de procéder à la mise en ligne officielle du site. Pour cela, différentes étapes doivent être suivies :

Il est recommandé de vérifier régulièrement les performances du site après sa mise en ligne pour s’assurer qu’il reste accessible, rapide et que toutes ses fonctionnalités restent opérationnelles. Des outils d’analyse tels que Google Analytics peuvent être utilisés pour mesurer la fréquentation du site, son taux de rebond ou encore les pages les plus consultées.

La phase de test et de mise en ligne du site revêt une importance capitale dans le processus de création. Elle permet non seulement de garantir le bon fonctionnement technique du site, mais aussi d’offrir aux utilisateurs une expérience fluide et agréable.