Les troubles du sommeil chez les ados

102

Les troubles du sommeil constituent aujourd’hui un mal bien connu chez les adultes. Cependant, il n’y a pas que les grands qui sont concernés par ce souci. En effet, de nombreux adolescents connaissent aussi des nuits peu réparatrices. Chez ces derniers, les troubles du sommeil sont les conséquences d’un regroupement de divers facteurs. Voici les détails essentiels sur le sujet.

Le sommeil chez les adolescents : un besoin fondamental

Les adolescents se trouvent dans une période de leur vie où ils vont connaître une forte croissance. Le sommeil fait partie des piliers principaux qui assurent à ces premiers un bon développement physique et cérébral. Les jeunes doivent alors pouvoir compter sur tous les paramètres qui leur permettront de passer de belles nuits. Par exemple : une bonne literie équipée d’un matelas confortable comme le Matelas Tediber ainsi qu’un bon environnement de sommeil.

A lire aussi : Comment trouver les e-cigarettes en ligne ?

Cependant, il semble bien que la qualité des nuits des ados d’aujourd’hui ne soit pas favorable. En effet, la plupart d’entre eux sont touchés par les troubles du sommeil. Il faut dire que le mode de vie hyperconnecté joue un rôle essentiel dans les perturbations des nuits des adolescents.

En effet, avec les nouvelles habitudes modernes reliées à la technologie, ils sacrifient souvent leurs nuits afin de pouvoir rester quelques minutes de plus devant l’écran de leur Smartphone. D’autres facteurs en parallèle viennent ensuite accentuer le phénomène.

A lire aussi : Le thé Pu-erh : son efficacité contre l'excès de cholestérol

  • Les jeunes se soucient peu de leur hygiène de sommeil. Ils se couchent et se réveillent à des heures irrégulières au cours de la semaine.
  • Les adolescents connaissent un changement hormonal important qui impacte parfois leur rythme circadien. Les fameuses fringales nocturnes en sont par exemple une conséquence. Celles-ci poussent l’adolescent à se lever pour chercher à manger ; et l’endormissement peut parfois prendre du temps après.
  • Le stress entre les cours, les amis et la vie à la maison constitue aussi un facteur important des troubles du sommeil chez l’adolescent. Ce premier entraîne la rumination qui empêche l’enfant de bien dormir.

Comment remédier aux troubles du sommeil chez les ados ?

Il faut savoir que les troubles du sommeil chez les adolescents présentent des répercussions néfastes sur le sujet concerné. À citer par exemple : la baisse de la concentration en cours, la perturbation de la mémoire ou encore la fatigue chronique… Pour toutes ces raisons, aider le jeune à retrouver une meilleure qualité de sommeil devient primordial. Voici quelques conseils à cet effet.

Revoir le cadre de sommeil dans la chambre de l’ado

La chambre de l’adolescent doit être aménagée de manière à favoriser l’endormissement. D’emblée, vérifiez si la literie est appropriée au repos. Autrement, il faudra repenser au couchage de l’ado. Ensuite, assurez-vous que le décor de la chambre convienne au sommeil : peinture douce, obscurité pendant la nuit, absence de bruits.

Fixer des heures pour aller sur Internet

Les spécialistes du sommeil recommandent à tout le monde aujourd’hui de s’éloigner des divers écrans au moins 1 heure avant d’aller au lit. Les adolescents ne font pas exception. Pour cause, les écrans des différents appareils technologiques émettent de la lumière bleue qui excite le cerveau et complique l’endormissement.

Mettez en place des heures fixes pour le coucher

Respecter un horaire pour le coucher et le réveil permettra à l’adolescent de bien réguler son rythme circadien. Il évite ainsi les micro réveils en pleine nuit, le retard d’endormissement ou encore les réveils trop tôt à l’aube. Notez bien que l’horaire établi devra être aussi bien respecté durant les jours de cours que pendant les week-ends.

Favoriser les activités physiques

Les adolescents de notre temps sont sédentaires. En effet, manipuler leur Smartphone ou rester devant la télévision les rend inactifs. Or, afin d’améliorer le sommeil, les activités physiques se révèlent essentielles, car elles produisent de la bonne fatigue. Et donc, un endormissement plus facile.

Il faut rappeler qu’un adolescent a besoin d’un sommeil de 8 à 10 h environ. Seulement, à cause de la privation de sommeil, cette durée chute bien au-dessous de cette moyenne.