Santé du périnée : 4 choses que toute femme doit savoir

229
exercices pour muscler le périnée

La majorité des femmes découvrent l’importance de leur périnée – voire son existence – pendant ou après leur grossesse. Mais heureusement, la sensibilisation autour de cette zone intime est de plus en plus efficace. Si vous n’êtes pas encore familière avec le périnée, voici 4 choses que toute femme doit savoir sur sa santé.

1. Emplacement et rôles du périnée

Voyons la base, pour commencer : qu’est-ce que le périnée et où se situe-t-il ?

A lire en complément : Où trouver les meilleures solutions optiques en ligne ?

D’abord, il s’agit d’un groupement de divers tissus : muscles, fibres d’élastine et tissu conjonctif. Il s’étend de la symphyse pubienne jusqu’au coccyx, en formant un losange. Chez la femme, il entoure ainsi l’anus, le vagin et l’urètre. Mais notez que les hommes possèdent également un périnée.

Véritable soutien du tronc, on l’appelle aussi « plancher pelvien ». Et pour cause ! Son rôle majeur est de maintenir tous les organes du buste à leur place. Il a aussi une fonction clé dans le contrôle des 3 sphincters intimes – listés plus haut.

Lire également : Les meilleurs cadeaux pour se faire pardonner après une dispute

2. Un plancher pelvien fort, pour éviter les problèmes intimes

Si l’on considère ses multiples fonctions, on comprend mieux l’importance cruciale du périnée. Mais alors, que se passe-t-il lorsqu’il défaille ?

En pratique, un plancher pelvien endommagé ou qui manque de tonus pourra entraîner divers problèmes. Ou du moins, favoriser leur apparition.

Voici les principaux :

  • Fuite urinaire, pouvant aller jusqu’à l’incontinence.
  • Incontinence anale, ou simples fuites de gaz.
  • Manque de plaisir durant les rapports sexuels.
  • Sensation de lourdeur dans le bas ventre et/ou à l’entrejambe. Attention, elle peut présager une descente d’organe (prolapsus).
  • Douleurs pelviennes ou lombaires.

3. Muscler le périnée en douceur

Vous voulez prévenir ce genre de problème ? Ou peut-être en souffrez-vous déjà et aimeriez améliorer votre situation ? En plus d’un avis médical en cas de souci avéré, la solution est de renforcer votre plancher pelvien.

Pour des résultats sûrs, optimaux et durables, misez alors sur la douceur. En effet, pour rééduquer le périnée, la musculation douce est la meilleure option. C’est tout l’intérêt des exercices de Kegel. Par un jeu de contractions volontaires et de relâchements, vous allez renforcer vos muscles pelviens.

Et si l’aventure ne vous enchante guère, il est même possible d’égayer vos séances de renforcement avec une sonde connectée. Il suffit de l’insérer dans le vagin et de suivre les indications de l’application mobile. En associant la méthode scientifique du biofeedback à des jeux personnalisés, vous obtenez ainsi une rééducation motivante et ludique.

4. Ce qui peut l’affaiblir

Enfin, sachez que le périnée est un muscle pouvant s’affaiblir dans différentes circonstances.

Regroupons-les donc par catégorie :

  • Les pressions ponctuelles, notamment lorsque vous portez des charges, éternuez, toussez ou riez. Sans oublier l’accouchement par voie basse, qui étire fortement (voire déchire) les tissus pelviens.
  • Pressions continues, comme le surpoids ou la grossesse. Une mauvaise posture peut aussi exercer une certaine pression en continu.
  • Un traumatisme localisé, suite à un accident ou une opération chirurgicale par exemple.
  • La ménopause, qui combine baisse des hormones, potentielle prise de poids et relâchement des muscles – dont le périnée.

En plus de muscler votre plancher pelvien, restez donc vigilante concernant les pressions et agressions qu’il pourrait subir. Prenez-en soin au quotidien pour le préserver !