Quel statut choisir pour une conciergerie ?

54
Quel statut choisir pour une conciergerie ?

La conciergerie est une société qui propose ses services aux entreprises comme aux particuliers. Dans une structure, les agents de la conciergerie peuvent remplir les tâches pour le compte des salariés. Contrairement aux prestations mises à la disposition des entreprises, la conciergerie dans les immeubles s’occupe des parties communes et du courrier. Si vous souhaitez ouvrir une conciergerie, vous devez choisir entre plusieurs régimes juridiques. Dans cet article, nous allons présenter les différents statuts que peut prendre une conciergerie.

La conciergerie comme entreprise

Pour répondre à la question de savoir quel statut pour une conciergerie ? Il faut nécessairement se faire accompagner par un spécialiste. Ici, vous pouvez choisir entre une entreprise individuelle, une entreprise individuelle à responsabilité limitée et une micro-entreprise. Si vous optez pour une entreprise, vous n’avez pas l’obligation de rédiger les statuts de votre structure, de publier un avis de constitution dans des journaux d’annonces légales et effectuer un apport en capital social. Vous n’êtes également pas obligé de créer et de repartir les titres de votre structure, de nommer les dirigeants et d’organiser les décisions collectives. Toutefois, vous devez faire immatriculer votre conciergerie. Dans le cas d’une entreprise individuelle à responsabilité limitée, vous avez deux patrimoines. Le premier est professionnel et soumis aux risques l’entreprise, le deuxième est purement personnel. S’il s’agit d’une micro entreprise, vous aurez droit à de nombreux avantages.

A découvrir également : Combien coûte un référencement Google à Bordeaux ?

La conciergerie comme société

Dans ce cas de figure, votre conciergerie sera reconnue comme une personnalité morale. Vous devez de ce fait rédiger un projet de statut, recenser tous les apports dans le but de constituer votre capital social, finaliser les statuts et les faire signer. Vous devez rédiger les annonces légales et demander l’immatriculation de votre société. Peu importe le statut vers lequel vous allez vous tourner, vous devez être regardant sur le volet sanitaire. Vos employés et vous doivent fonctionner dans un environnement sain.

A découvrir également : Tout savoir sur la contre-visite médicale